fbpx

L’art de créer de la valeur à la Thiel !

L’art de créer de la valeur à la Thiel !

Sommaire

Mes salutations à vous tous. Avant lors de mes lectures, je ne me préoccupais pas tellement de ce que je lisais comme livre. Du moment que j’arrivais à m’évader, ça m’allait. Il y a peu j’ai découvert que mes lectures étaient plus centrées sur tout ce qui touchait de prime abord les biographies de gens célèbres car je me dis souvent que la vie de ces hommes que l’on considère comme « des boss » m’aideraient à trouver mon chemin et à aussi briser le mythe qui me faisait croire qu’ils avaient eu des destins tout tracés. Je reviendrai sur eux dans des articles à venir. Secundo j’ai vu que je dévorais sans cesse des livres liés au management, à la gestion d’équipe, de création d’entreprise, de leadership. Ce n’est pas pour me vanter mais j’en ai vraiment lu assez pour dire que je ne suis plus débutant dans le domaine et que je pourrais même être consultant dans le domaine (je sais Monsieur commence par se prendre, il devrait arrêter).

De tous les livres que j’ai lu, celui dont je vous parlerai et qui a retenu mon attention est : De Zéro à un, un livre super génial écrit par Peter Thiel. Pourquoi j’ai choisi ce livre ? Ceux qui me suivent sur WhatsApp ont sûrement vu que j’avais eu à mettre en statut plusieurs fois des questions liées à la manière de créer une entreprise future qui en jette et j’ai promis développer car beaucoup voulait plus d’explication. Je vous présenterai donc ce que j’ai apprécié dans ce livre. Ceux qui n’aiment pas le spoile, prière de ne plus continuer…

Pour ceux qui veulent créer une entreprise qui donnerait de la valeur ou bien créer de la valeur, je vous livre les secrets que j’ai eu via Thiel.

1- De quel côté de la force il faut être pour le futur ?


Peter Thiel dès le début nous fait remarquer que dans le monde de l’entreprise rien ne se répète jamais à l’identique. Déjà ceux qui se préparent à être les futurs Bill Gates ou Mark Zuckerberg devrait savoir qu’ils ne bâtiront plus de nouvel OS (Système d’exploitation) ou encore un réseau social comme Facebook. Il faudra aller chercher dans un autre domaine. Selon lui il y a deux manières d’inventer : La première c’est de partir de quelque chose qui existe déjà et d’apporter sa touche personnelle (On voit l’exemple avec les chinois qui se basent sur tout ce qui se fait en occident pour faire pareil) c’est ce qu’il appelle partir de 1 à n et la seconde c’est de créer quelque chose de vraiment neuf en partant de rien c’est-à-dire partir de 0 à 1. C’est ce dernier qui paraît plus difficile car vous prenez le risque de vouloir créer de la valeur là où cela n’existe pas. La question serait de savoir de quel côté de la force il faut être.

On dit souvent que celui qui ne sait imiter ne saurait être original, du coup je crois bien que s’il est bel et bien vrai que créer du nouveau requiert une audace, il ne faut pas non plus vouloir trop chercher à vouloir créer du nouveau coûte que coûte au point de mettre sur pied du « n’importe quoi ». Si on prend l’exemple de la Chine, ils ont bien imité l’Occident mais ils ont une part assez importante sur le marché et ce parce qu’ils ont changé le rapport prix, ce qui leur a fait gagner une part importante. De même rien ne nous dit qu’on ne peut pas utiliser à la fois les deux cas de progrès. Thiel appelle « Mondialisation » ou « progrès horizontal « le fait de passer de 1 à n et « Technologie » ou encore « progrès vertical « , le fait de passer de 0 à n.

Je tiens à dire que la technologie ici ne fait pas seulement allusion à tout ce qui est lié à l’informatique mais rassemble plutôt toute chose inédite et supérieure. Du coup c’est entièrement possible d’avoir une entreprise subissant à la fois un progrès horizontal (En faisant ce que les autres font mais avec une touche unique) et un progrès vertical (En mettant au point une technologie qui va défoncer le marché).

2- La Compétition tue


On a toujours appris que c’est quand il y a plus de compétition qu’on arrive à sortir du lot et être le best. Mais dans le milieu de l’entreprise la compétition peut être source de votre déclin. Les économistes ont tendance à parler de deux types de modèles économiques : la concurrence parfaite et le monopole.

Selon Thiel, on parle de concurrence parfaite quand les entreprises d’un même secteur subissent les contraintes d’un marché parce qu’ils vendent presque les mêmes produits et là c’est le marché qui leur impose le prix à fixer en revanche pour ce qui est du monopole, des entreprises qui éliminent la concurrence via de l’innovation fixent eux-mêmes leurs prix et c’est le marché qui obéit. Prenez juste l’exemple de Google. Beaucoup pensent que Google c’est juste un moteur de recherche. Mais au-delà de ça google amasse une grosse fortune, déjà par les publicités, ils se font plus de dix-sept milliards. Ce qu’ils font ? ils ne se lancent pas en compétition mais ils créent juste des choses au bon moment pour faciliter la vie de nous surfeur à un temps record.

Entrer en compétition avec d’autres entreprises, ne fera que diminuer votre part du marché parce que vous serez obnubilé par ce que fait l’autre au point d’oublier les objectifs pour lesquels vous avez créer votre entreprise. Et de ce fait vous vous ferez devancer par d’autres petites entreprises qui regardaient les éléphants se battre tout en disposant leurs pions pour vous évincer. Il est vrai que la concurrence est indéniable et que parfois il faut se battre mais s’il le faut, il faut bel et bien se battre ; se battre et vaincre.

Quand c’est sûr que vous ne pouvez pas vaincre souvent le meilleur moyen c’est de faire une fusion et là il faut laisser de côté sa fierté et l’honneur. Sinon pour éviter d’avoir des concurrents qui ne vous mette des bâtons dans les roues, prenez de l’avance. Créer quelque chose qu’ils ne sont pas prêts de faire d’aussitôt.

3- Avoir une équipe d’enfer


Cette partie je pourrais la prendre à deux volets, Le premier c’est au niveau de la fondation. Pour créer une entreprise on a tous envie de le faire seul. On a une inspiration comme pas possible et on veut se lancer en étant le seul Capitaine du bateau. Mais il faut savoir que pour créer une entreprise, il faut être au minimum deux, eh oui ! L’histoire nous l’a montré. Il y a toujours eu deux personnes ou plus. Selon l’avis Thiel, cela permettrait de pouvoir avoir son idée qui d’abord accepté par une autre personne et secundo ce n’est pas sûr que vous ayez toutes les compétences requises, en effet il faut avoir parmi les fondateurs un qui soit assez techniques et l’autre qui soit doués dans la négociation etc. Le plus beau duo selon moi reste celui des jumeaux Steve Jobs et Wozniak. Pour dire cours, les deux fondateurs doivent être complémentaires sinon ça ne le fait pas.

Le deuxième volet c’est au niveau des gens que vous allez engager, Peter affirme qu’il ne faut pas recruter les gens justes sur leurs compétences ou en leur promettant de grosses sommes mais ils doivent avoir ce feu qui est en vous pour ce que vous voulez faire; Guy Kawasaki parle de « vision » ; ils doivent avoir la même vision que vous, ils doivent être prêts à se défoncer pour que votre entreprise brille, sans quoi ils ne sont pas fait pour vous. Entretenir un esprit d’équipe qui est solide hors cadre professionnel fera non seulement avancer votre entreprise mais ça créera une cohésion entre toutes les personnes leur permettant de se développer eux aussi. Thiel en est la preuve vivante, ceux avec qui il a créé PayPal sont maintenant très connus de tous : Elon Musk, Chad Hurley & Jawed Karim & Steve chen (créateurs de YouTube). Créer une équipe badass et vous aurez une entreprise d’enfer !

4- Bien vendre son produit, c’est très important !


Un produit peut être bon n’importe comment mais s’il ne se vend pas, c’est GAME OVER ! C’est pour cela il faut avoir de bons vendeurs ; ceux-là qui peuvent faire un bon marketing pour faire de votre produit, un produit viral. De plus au niveau de la vente il faut savoir distribuer, assurer le service avant et après-vente. Pourquoi ? cela permet de fidéliser un client. Et des clients vous en aurez besoin.

Encore une chose, créer une entreprise ce n’est pas facile. Mais pour en créer une qui a de la valeur voilà les points essentiels et aussi le fait de découvrir la valeur que vous êtes prêt à donner au monde. Pour faire simple, votre entreprise doit créer de la valeur à tel enseigne que vous anticipiez sur dix à vingt ans, pour avoir encore la valeur sur le marché et devenir un monopole.

Voilà ce que j’ai à vous partager sur ce livre appétissant de Peter Thiel. J’aurai bien voulu vous raconter tout parce qu’il y en a tellement mais là j’ai écrit trop là et les gens risques d’avoir la flemme…

Je suis là pour ceux qui voudront en savoir plus, mais je vous recommande ce livre.

Qui est Peter Thiel ?

Peter Thiel

C’est l’un des cofondateurs de PayPal et de Palantir. Il a été le premier investisseur extérieur de Facebook et a cofondé des sociétés comme SpaceX et Linkedin. Pour le reste vous le trouverez ici.

Alea Jacta est !

14 réponses

  1. Tu as vraiment écris tout ça ? 😂
    Euh je dirai que suis flemarde à la lecture mais je me suis tout de suite retrouver en sociologie des organisations merci Baucoup 👊

  2. Un peu plus de longueur ne m’aurait pas fait de mal, déjà qu’arrivée aux dernières lignes du billet, je me suis demandée: « Oh c’est déjà fini? ». La team flemme a apparemment gagné ton coeur avant même qu’elle se plaigne! Dommage pour nous, pauvres fans de la longueur.

    Le point qui a le plus retenu, mon attention est le 3 (peut-être parce que je suis assez portée sur le relationnel) et que j’estime que c’est la chose pas très évidente à faire car il faut l’avouer: il est souvent assez difficile sinon délicat de trouver ces personnes avec la même hargne que soi, ces personnes prêtes à se tuer à la tâche pour le but commun. Difficile mais pas impossible. Lors de tes nombreuses lectures, n’es-tu pas par un heureux hasard tombé sur la recette magique avec tous les détails permettant d’y arriver haut la main malgré la délicatesse de l’exercice? Si, oui prière de la partager avec tous.

    Sinon merci pour l’article: fluide, digeste et instructif, il y’a pas meilleur combo!

    1. Merci à toi! C’est vrai que c’est souvent difficile de trouver la recette magique pour avoir l’équipe qu’il faut. J’ai peut-être quelques idées là dessus.
      Je reviendrai là-dessus dans un autre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Pour poursuivre ta lecture

Pour poursuivre ta lecture