fbpx

La règle de 2 minutes

La règle de 2 minutes

Sommaire

Dans son livre intitulé : “Getting things done – The Art of stress-free Productivity”, mon pote David Allen a mis au point un concept simple qu’il a nommé la règle des 2 minutes. Cela ressemble à un truc du genre :

« Si une tâche prend moins de deux minutes, faites-le maintenant ? Si cela prendra du temps, notez-le ».

C’est bien beau. Mais qu’est-ce que le tonton veut dire réellement ?

En quoi ça consiste honnêtement 🤔 ?

Il vous est déjà arrivé de finir de manger et d’avoir la flemme d’aller directement laver votre assiette ? Relax, je ne vous juge pas. Je plaide aussi coupable 🤭 . Mais c’est pour ces petites choses qu’on peut faire très vite que cette règle est dédiée. Chaque fois qu’on est devant ce genre de situation, on a une sorte de résistance interne.

On a des voix qui viennent nous parler. La première te dit quelque chose comme ceci : « Muchacho, tu es allé à la salle hier. Tu devrais prendre une journée de repos ou même dormir encore une heure », « Bg tu as beaucoup travaillé hier nuit, regarde comment tu es en pls, tu devrais te remettre au lit et dormir. Tu le mérites » etc. Le pourquoi il nous arrive d’entendre ces voix c’est dû au fait que l’on considère notre action comme facultative. Chaque jour, je choisis de me réveiller tôt ou non pour aller à la salle de sport. Chaque jour, je choisis de me présenter ou non en cours (ah oui oui… on est tous passés par là 💀 ).

La clé serait bien évidemment de supprimer l’élément de choix : Aller à la salle de sport ou se présenter en classe ne doit pas être facultatif. J’avoue que pour ce qui est des cours. C’est TRES discutable. Mais faisons comme si on n’a rien vu. Continuons. Après tout nous ne considérons pas qu’il soit facultatif de nous brosser les dents (je l’espère), et ceux qui vont au boulot ne considèrent pas qu’il est facultatif de se présenter au boulot chaque jour. Lorsque nous supprimons l’optionalité des choses que nous savons que nous devrions faire, la Résistance disparaît et le faire devient beaucoup plus facile.

Albus Dumbledore a dit un jour :

« Des temps sombres et difficiles nous attendent, Harry. Bientôt, nous devrons tous faire face au choix entre ce qui est juste et ce qui est facile ».

La vie d’Harry aurait été plus productive si Dumbledore lui avait dit :

« Des temps sombres et difficiles nous attendent, Harry. Bientôt, nous devrons tous supprimer le choix entre ce qui est juste et ce qui est facile ».

Pauvre Harry. 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Sommaire