fbpx

Tu ne seras jamais heureux.

Tu ne seras jamais heureux.

Sommaire

 » Le bonheur est merveilleux, il est si merveilleux qu’on se moque que ce soit le nôtre ou non « 

AFTER LIFE, Saison 1.

Tu te souviens quand tu étais petit ? À quel point c’était facile d’être heureux ? Il ne suffisait juste que de quelques petites choses infimes pour qu’un immense sourire vienne illuminer ton visage et tes rêves pour le restant de la journée et de la nuit. Courir pendant 30 secondes au lieu de marcher parce que ça allait plus vite et que tu avais l’impression de battre le record mondial de vitesse avec tes jambes de 50 cm. Trouver un trèfle à 4 feuilles après avoir passé 5h à en chercher dans le jardin. 

D’ailleurs moi j’en ai jamais trouvé et j’en rêve encore. Ta mère voulant bien te donner un gâteau après le dîner alors qu’en général c’était direct brossage de dents et dodo. Toi pouvant aller dormir chez ton super copain ou chez ta super copine et vous gaver de bonbons en faisant nuit blanche. Toi grattant quelques minutes de plus devant la télé le soir avec tes parents n’osant pas bouger un seul de tes muscles jusqu’à la fibre de tes cheveux de peur d’être grillé et de devoir aller te coucher. Tu te souviens de ce sentiment d’exaltation ? De ce sentiment d’euphorie, candide ? Comme si tu détenais le monde entre tes mains, alors qu’il ne s’agissait que de petites choses futiles. Pourquoi aujourd’hui ces petites choses futiles ne t’apportent plus de satisfaction ? Du moins plus autant ? Pourquoi tu as l’impression de ne jamais parvenir à les trouver et de toujours avoir besoin de combler ce vide inlassablement, avec 1000 autres choses, pour ressentir cette joie ? 

Maintenant c’est tellement plus facile d’être malheureux que d’être heureux. Le mot juste serait même de dire que c’est plus « accessible » d’être malheureux que d’être heureux. Et ce n’est pas de ta faute. Du moins tu n’es pas le ou la seul.e responsable de tout ce foutoir. Toute la journée du début où tu te lèves en regardant tes notifications, sur ton portable, sur tes réseaux sociaux. Jusqu’au soir où tu vas te coucher, tu es toujours directement exposé.e à des milliers de photos et vidéos, de vie de gens, qui paraissent sur tous les aspects, 1 milliard de fois mieux que la tienne. 

Je ne suis pas là pour condamner les réseaux sociaux, ni les gens qui postent, j’en fais moi-même partie. Mais juste pour dire que depuis que nous avons accès à cette part de vie privée des gens, rendue publique en quelques clics, depuis que nous voyons continuellement autant de gens être heureux sur nos téléphones, du moins ce qu’ils nous en laissent voir, nous n’avons jamais été aussi malheureux, en transposant ce que eux font, et ce que nous, ne faisons pas, dans notre propre vie. 

Nous ne faisons plus la part des choses, ni la nuance entre ce que l’on voit et ce que l’on ne voit pas. Nous voyons tellement de choses extraordinaires à longueur de journée; qu’on a l’impression qu’il faut faire mille et une choses pour arriver au niveau de la vie des gens, que l’on voit perpétuellement autour de nous, à la télé, sur nos téléphones, sur nos ordinateurs. 

La recette parfaite pour être heureux

Ainsi pour être heureux, il y a la recette parfaite : il faut faire de beaux voyages. Après tout, le monde entier sur les réseaux, a l’air de voyager dans des pays paradisiaques où le soleil est beau, où les couleurs sont surréalistes, oranges et violettes. Rien à voir avec de la retouche photo hein. Si tu rages c’est juste parce que toi depuis ta fenêtre, tu n’as que du gris en cette saison. Et puis de toute façon, toi le plus loin où t’es allé c’est quoi, le centre ville le plus proche ? Mais Allô ? Ne vois-tu pas tous ces gens qui partent à l’autre bout du monde en échange universitaire, ou juste pour explorer la faune et la flore ? Pourquoi toi qui habites ta petite campagne, ton petit appart étudiant, ou encore ta petite chambre avec ta famille, tu ne te bouges pas ? C’est par faute de moyens ou d’amis ? Les autres le font, et sont heureux, tu le vois bien. 

Pour être heureux, il faut aussi avoir les plus belles relations amoureuses. Trouver le meilleur copain, la meilleure copine, et surtout l’être nous-mêmes. Participer à la course de la personne qui montrera qu’elle t’aime + que ce qui est possible d’aimer, qui te fera les meilleures surprises pour vos anniversaires, qui te fera les + belles déclarations d’amour. On éradique tous les problèmes, toutes les erreurs, tous les torts que vous pouvez avoir dans votre parcours de couple, l’important est d’être beaux. D’être dans la démonstration. De ne rien laisser passer, que l’opinion publique, composée de personne étant tout sauf dans votre couple, déciderait de ne pas laisser passer. Il ne s’agit plus vraiment d’aimer de tout notre cœur, et de le faire de manière imparfaite, car nous sommes humains : donc imparfaits. Il s’agit d’être les meilleurs, comme dans un système de productivité infini. 

Les sentiments véritables importent peu. Ce qu’on veut de vous c’est de la performance. Durer longtemps ça donne de la crédibilité à votre couple. Et puis fâchez-vous assez, pour prouver que vous tenez l’un à l’autre. Mais pas trop, sinon on vous assumera d’être toxiques l’un pour l’autre. Dites à l’autre également combien vous l’aimez, sinon ça veut dire que vous vous en foutez, mais pas trop sinon c’est juste que vous êtes entrain de disquetter. L’équilibre, c’est juste du faux dans un trop peu de vrai. 

Pour être heureux, il faut également avoir les meilleures amitiés. Celles qui durent 10 ans minimum, sinon ça ne compte pas. Si vous perdez des amis, c’est que vous ne faites pas l’affaire. Peut-être que vous êtes même un pervers narcissique après tout ? On ne cherche plus de vrais raisonnements pour l’affirmer de toute façon. Il suffira d’un thread sur vous pour que tout le monde le croit. C’est pour ça vous devez avoir des amis de très longues dates. Pour que ça fasse authentique. 

Des amis qui doivent connaître obligatoirement tous vos secrets les plus intimes. Pour pouvoir le montrer par exemple en faisant des tags sur TikTok. En révélant vos secrets les plus fous entre deux rires. Le plus important ce n’est plus le respect de l’intimité dont regorge votre relation, c’est de montrer aux autres que vous vous connaissez mieux que quiconque. Quitte à le sacrifier au prix de certaines choses, qui n’avaient été confiées que parce que c’était entre vous deux. Que parce que vous vous faisiez confiance, dans un moment particulier. 

Pour être heureux, vous devez aussi avoir la meilleure famille. Celle instagrammable à Noël, où vous pouvez poser votre caméra au pied du sapin, ou au bord de la table, au moment de la bûche glacée avec des parents et des grands parents qui n’en finissent pas de rire, de chanter entre regards complices et étreintes chaleureuses. 

Une famille où les disputes n’existent pas, non. Les désaccords, les déceptions non plus. Après tout c’est votre famille : vous n’avez pas le droit de vous demander si certains dedans vous posent problème. Sinon quelles genre de valeurs avez-vous ? Ne vous inquiétez pas, l’opinion générale vous le dira. Vous le comprendrez en regardant ne serait-ce que les trois premières stories Insta, en voyant à quel point le Noël des autres a l’air mille fois mieux que le vôtre. Mais ne vous inquiétez pas. Eux aussi sélectionnent quels passages du repas ils mettent en story. 

Pour être heureux, il faut que vous ayez également les meilleurs accessoires de maison. Ne voyez-vous pas à quel point les gens ont l’air de mieux faire leur cuisine, leurs études, avec la plus belle louche rose à la mode, ou avec les plus beaux fluos pastels ? Vous devez avoir aussi le meilleur téléphone. Voyons, les photos seront de meilleure qualité sur votre story Instagram. Ça fera moins moche qu’avec votre téléphone du modèle juste précédent, de toute façon tout le monde a déjà le nouveau. Vous devez également avoir le nouvel ordinateur avec la super nouvelle fonctionnalité qu’on montre dans les vlogs études ! C’est sûrement pour ça que c’est plus triste pour vous quand vous étudiez. Après tout un stylo et une feuille, c’est vite barbant. 

Pour être heureux, il faut aussi que vous mangiez des plats colorés et healthy, ça fera plus beau sur votre assiette mais surtout dans votre feed. Vous devez cuisiner des plats d’exceptions, riches en saveur, mais tant pis si vous n’avez pas les moyens. Manger des simples pâtes c’est tellement dépassé. Après dans le pire des cas ce n’est pas grave, on retouchera la photo avant de la poster. Pour que ça fasse plus coloré, plus petit, plus maîtrisé. 

Le bonheur n’a pas de forme

EN SOMME, aujourd’hui quand on pense à ce que l’on pourrait faire pour être heureux, on se dit : « Je devrais faire ça ».  Par rapport à ce que l’on voit. A ce qui semble marcher chez les autres. Au lieu de se dire : « Je voudrais faire ça ». Sans savoir si cela suffira à nous rendre heureux, mais juste parce que ça nous tente bien. Que ce soit, je ne sais pas moi, marcher jusqu’au bout de la rue car le cœur nous en dit, que ce soit observer les couleurs ou les non couleurs illuminant le ciel en fin de journée, ou rejoindre des amis le temps d’un verre, regarder un film qui nous intéresse, aller voir une pièce de théâtre, que sais-je ? Aujourd’hui, on ne fait que regarder dans les mains des autres tout ce qu’ils ont et que nous n’avons pas pour faire en sorte d’être heureux, sans voir que nos mains débordent déjà d’un millier de choses que nous ne prenons pas le temps de regarder. 

Tu ne seras jamais heureux. Tu ne seras jamais heureux tant que tu ne fais que comparer tout ce que tu as ou n’as pas à ce que paraissent avoir les autres. Regarde autour de toi. Les gens qui t’entourent, la nature, l’amour, la bienveillance dans laquelle tu baignes et ne te focalise que sur ça. 

Il n’y a pas de plus grand bonheur que celui qui se travaille et non de celui qui s’obtient.

Tu as déjà en toi tout ce que tu cherches. Alors regarde mieux dans tes mains, de l’or brille dedans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.